Les perles rares sardes

Je me suis passionné des églises et des cathédrales quand je suis sorti du lycée, je me souviens encore des cours d’histoire de l’art et des explications sur les différentes architectures, les peintures, les sculptures et les fresques de ces édifices impressionnants. Je regardais la beauté de chaque détail avec contemplation, l’homme est parfois capable de construire des choses incroyables, et une telle précision pour l’époque.. !
La Sardaigne compte un nombre important d’églises disséminées à travers toute la région, leur style et leur architecture s’étendent sur plusieurs périodes historiques : Byzantine, Romane, Baroque, pour ne citer que les plus connues.
Mais ce qui nous scotche littéralement sont ces extraordinaires oeuvres d’arts souvent situées « au milieu de nulle part », entourées par la nature. D’ailleurs la forme de vie la plus proche est plus souvent un troupeau de moutons qui paît tranquillement dans les herbes alentours. Ces chefs d’oeuvre apparaissent d’un coup, on tombe dessus par hasard, c’est un peu comme trouver une perle rare.. et le mot est faible !
Je me suis concentré sur les églises de style Roman et Pisani et ne pouvant toutes les citer, j’en ai choisi 4 situées dans une zone de 100 km au nord de l’île dans la province de Sassari. Leur disposition suit un itinéraire précis de façon à pouvoir les visiter une à une.

SANT’ANTIOCO DI BISARCIO

Commençons par la Basilique de Sant’Antioco de Bisarcio, construite entre deux périodes bien distinctes, tout d’abord en 1065, puis reconstruite cent ans plus tard en 1153 après avoir été détruite dans un incendie. Edifiée en trachyte rouge, elle se dresse majestueusement sur une colline dans la campagne en périphérie d’Ozieri. La basilique a des détails architecturaux sublimes, avec ses colonnes et ses arcs magnifiquement décorés.

BASILIQUE DE SACCARGIA

Voici ensuite la Basilique de Saccargia, située à 38 km au nord-ouest d’Ozieri et à 20 km au Sud de Sassari. La Basilique est sans l’ombre d’un doute la plus célèbre en Sardaigne, on la trouve sur tous les dépliants, livres, fascicules, .. Elle aussi édifiée dans la campagne sur les collines, elle possède une élégance unique faite d’un ensemble de basalte noir et de calcaire blanc. Son nom dérive de « S’acca argia », une race de vache à la robe maculée symbolisée à l’entrée de l’église.

L’intérieur est également plein de magie, c’est une oeuvre de l’architecture et de l’art roman, comportant une série unique et rarissime de fresques médiévales retraçant la vie du Christ.

SAN PIETRO IN SIMBRANOS

San Pietro in Simbranos est située à Bulzi, à 38 km au Nord de Codrongianos. Elle est beaucoup plus petite que les précédentes, mais elle a beaucoup de points communs avec la Basilique de Saccargia, la même architecture élégante dans un cadre isolé. L’église comporte d’antiques symboles médiévaux, des effets d’ombre et de lumière, des décorations, des écritures quasi indéchiffrables avec le temps, ce qui lui donne une harmonie certaine.

SANTA MARIA DE TERGU

La dernière dans l’ordre de présentation, mais certainement pas la moins belle est le monastère « Santa Maria de Tergu » situé à Tergu, à 50 km au nord de Codrongianos, après Sassari et juste au Sud de Castelsardo. Le monastère est un autre exemple de l’impressionante architecture romane et, comme la Basilique d’Ozieri, elle est construite en trachyte rouge, et comporte des décorations en calcaire blanc. Durant 3 ans, elle était au coeur d’une polémique pour savoir à quelle région elle appartenait (Osilo, Nulvi ou Castelsardo) et, afin d’affirmer leurs positions, chaque région construisit une porte qui donnait directement accès au monastère. Ces portes existent toujours et rendent cette église unique, alors n’oubliez pas d’y jeter un oeil !

Comments